Pourquoi vous devez utiliser la publicité Facebook ?

12 janvier 2016

Il y a tellement d’avantages à utiliser Facebook que vous ne pouvez pas passer à côté.

 

1) C’est pas cher et performant !

Il est largement prouvé que le coût d’acquisition de visites ou le coût par actions (CPA) est de loin l’un des plus économique et voir rentable sur Internet. Le milieu s’entend pour convenir que le coût devrait se situer aux environs de 0.25$ par action. Il peut varier de quelques sous à plus de 1$, mais si c’est le cas, c’est que votre publicité et mal ciblé. Revérifiez-là, prenez le temps de la refaire et tester vos différentes publicités entre elles.

2) Pour attirer les gens sur votre site internet

Votre site internet n’est-il pas la plaque tournante de votre entreprise ? Quel sera votre objectif ?

  • Développer une liste de courriels
  • Envoyer les gens sur votre site Internet
  • Vendre un produit ou un service
  • Inviter les gens à vous contacter

Vous souhaitez qu’il se passe quelque chose, mais vous devez être prêt ! Pour se faire il faut les attirer au bon endroit.

2.1 Mais avez-vous une landing page ?

Par là, j’entends que vous devez planifier l’arrivé de cette visite par le développement votre page de conversion. Cette page d’arrivée doit créer un effet entonnoir qui au bout de celui-ci incite votre client à poser une action. Que ce soit laisser un courriel, un formulaire de contacts, faire un achat, partager, etc.

Votre page doit être bien planifié pour réussir !

  • Une image soigné et réfléchie (ergonomie)
  • Un titre très accrocheur
  • Mettez de l’avant les avantages, à quoi répond votre offre ?
  • Vous pouvez ajouter quelques recommandations clients
  • Et surtout, un appel à l’action facile, bien placer et efficace.

Mais ce n’est pas tout, voici d’autres petits trucs que vous pourriez essayer pour bonifier votre landing page

- Vous pouvez insérer une petite vidéo.
- Utiliser les chiffre à la place des bullets point
- Faites votre liste de mots clé pour les placer dans votre texte et ainsi optimiser votre référencement
- Segmenter votre page par des bloc de texte ou des couleurs, ceci permet de mieux organiser le contenu et faire ressortir vos points.

Landing page, Facebook, marketing

3) Facebook permet de cibler vos clients

WOW, comment pouvez-vous être plus efficace et précis ?

Saviez-vous qu’il est possible de prendre votre liste de courriels clients ou encore l’ensemble des gens qui ont qui ont posé un geste sur votre page Facebook (like, partage, commentaire) et demander à Facebook de générer un nombre X de clients potentiels qui ont le même profil que votre base de données ?

Maintenant vous savez que votre investissement ne peut pas être mieux ciblé. Pour savoir comment débuter cliquez ici !

4) Ramenez les clients sur VOTRE site Internet

Supposons que votre client est en processus décisionnel et de recherche. Saviez-vous que pour chaque produit que vous vendez, vous pouvez effectuer un (remarketing) et offrir à votre client potentiel, une publicité pertinente pour le ramener et l’inviter à passer à l’action.

Il y a plusieurs manières de le faire. L’un des plus facile est d’utiliser un pixel de conversion.

Pour connaitre les visiteurs de votre site web, Facebook a besoin de les « traquer ». Autrement dit, de les suivre :

  • d’un point : votre site

  • à un autre : le profil Facebook.

Le pixel, c’est le petit espion qui permet de faire le lien et présenter votre publicité aux bonnes personnes.

 

Voilà, j’espère que cela peut vous donner le goût et la curiosité d’essayer ou d’aller plus loin. je vous invite à oser et tester vos pratique pour voir ce qui est le plus pertinent pour vous.

 

Je vous invite à vous abonner à notre liste d’envoie pour recevoir nos prochains conseils marketing.

 


Newsletter : Pourquoi pas une nouvelle approche ?

7 janvier 2016

NEWSLETTER : ET SI VOUS OPTIEZ POUR UNE NOUVELLE APPROCHE ?

Combien de newsletters attendez-vous de recevoir avec impatience ? Dix, cinq, deux… aucune ? Vos abonnés sont-ils intéressés de la recevoir ? Ou s’agit-il d’un email de plus dans leur boite de réception ? Comme j’ai eu la chance de tester moi-même les différentes stratégies, j’ai eu l’idée de vous partager quelques trouvailles et réussites.

Je sais, vous le savez, il ne faut pas envoyer de la pub. Mais le faites-vous quand même ? Faites-vous seulement teaser vos clients lorsque vous avez une vente, un nouveau produit, un événement…

Je sais pertinemment que le meilleur moyen de développer un réseau, créer des liens et éventuellement faire des ventes, est de bien communiquer avec ses clients. Je le fais depuis 2009 avec Chinookavetnure.com et 90% mon marketing ne passe que par mes bulletins depuis 5 ans.

Une bonne stratégie est de connaître son audience. Vous devez savoir ce qu’ils aiment, répondre à un besoin ou un questionnement.

Mettez-vous à la place de vos abonnés

Imaginez que vous avez besoin d’en savoir plus sur un domaine particulier. Où allez-vous chercher de l’information ? Quelle est la ressource de référence ?  Votre site internet devrait avoir été réfléchi et optimisé en fonction de ces réponses.

Votre courriel sera une main tendu pour attirer les gens sur votre site internet. L’objectif est d’engager la conversation avec eux  via vos courriels et ensuite leur proposer vos produits ou services via votre site Internet.

Envoyer tous les mois les 4 articles publiés sur votre blog n’a franchement pas grand intérêt, il faut aller plus loin. Vous devez savoir ce que votre clientèle souhaite savoir, entendre et recherche. Il faut envoyer le contenu au bon moment pour engendrer un appel action (call-to-action, en latin ;) )

*Une stratégie qui est intéressante serait de préparer une séquence d’emails que tout nouvel abonné va recevoir. Un bon moyen de bien démarrer votre relation, de segmenter votre base de données en leur demandant quel type de sujets les intéressent le plus ?

Votre premier email doit les charmer

Généralement, quand on s’inscrit à une newsletter, on reçoit les premiers messages c’est le meilleur moment pour faire bonne impression. Plusieurs outils permettent de

En effet, au lieu de vous contenter de partager des banalités corporates, optez pour un message plus personnel. Selon la taille de la structure dans laquelle vous travaillez, rédigez un email de ce genre :

Sujet : Bienvenue sur [newsletter] (voici ce que l’on peut faire pour vous)

Contenu : Bonjour [prénom si vous l’avez],

Je suis [votre nom], le [fondateur, président, directeur marketing] de [entreprise/blog] et je vous remercie de vous être inscrit à la newsletter.

D’ici les prochains jours, je vous enverrai des messages dont le but sera de vous aider à [bénéfice principal + d’autres bénéfices éventuellement].

Avant de vous quitter, j’aimerais que nous fassions connaissance.

Pouvez-vous me parler de ce à quoi vous êtes confronté en ce moment ? Je pourrais peut-être vous aider à trouver une solution.

En tout cas, je suis à votre disposition pour échanger.

Bien à vous
[votre nom]
[fondateur, président, directeur marketing] de [entreprise/blog]

 

Avouez que vous n’avez jamais reçu ce genre d’email après vous être inscrit à une newsletter ????

Bien entendu, il faut que vous répondiez à votre abonné lorsqu’il vous répondra.

S’il y a une chose à retenir, c’est de mettre de l’humain dans vos emails. Ne soyez pas le directeur marketing froid qui « balance » un broadcast aux abonnés. Soyez plutôt la personne de confiance qui sera là pour apporter de bonnes infos. Personnalisez également le message donné en exemple pour l’adapter à votre situation. Cela fonctionnera si vous démarrez une nouvelle newsletter ou que vous relanciez une newsletter existante.

Votre but doit être de surprendre agréablement vos abonnés. Ils doivent se dire : c’est bien la première fois que je reçois un tel message d’une newsletter.

Continuez sur votre lancée et créez du lien

Une fois que vous aurez fait bonne impression, vous allez devoir continuer de communiquer avec vos abonnés. Il est certain que les actualités de votre entreprise ne leur apporteront rien de concret. Dans la plupart des cas, ce genre d’email sera supprimé aussi vite qu’il aura été ouvert.

Le premier message était différent, vous devez poursuivre avec les suivants.

De quoi parler dans ce cas ? C’est très simple.

Étant donné que vous avez lu les réponses de vos abonnés concernant leurs problèmes, tout ce que vous avez à faire est d’écrire sur ces sujets su votre blogue. Si vous avez déjà parlé d’un sujet demandé, profitez-en pour leur présenter un article de votre blog (cela peut aussi être une vidéo YouTube, une présentation Slideshare, votre page instagram, ou tout autre type de contenu).

Vous pouvez rédiger un email de ce genre :

Sujet : Comment gérer le [sujet épineux], un exemple concret

Contenu : Bonjour [prénom si vous l’avez],

À chaque fois que quelqu’un s’abonne à la newsletter de [entreprise/blog], je demande quel est leur plus gros problème du moment.

Les abonnés m’ont envoyé un grand nombre de messages concernant [sujet épineux]. C’est pourquoi j’ai pris un peu de temps pour vous en parler dans ce message.

[donner des pistes à explorer en fournissant un contenu pertinent]

D’ici quelques jours, je vous enverrai un message sur [sujet épineux 2], car c’est un autre point à ne pas prendre à la légère.

Bien à vous
[votre nom]
[fondateur, président, directeur marketing] de [entreprise/blog]

Ce type de courriel reste pertinent et répond à des besoins, des questionnements et cet email aura son effet.

Surtout, ne faites pas la promotion de vos produits ou services tout de suite. Votre abonné sait qui vous êtes, s’il estime que vous pouvez l’aider, il vous le fera savoir. À la limite, vous pouvez tenter de conclure la vente si l’abonné répond à cet email pour en savoir plus. Bien entendu, cet email n’est qu’un exemple neutre, mettez-y votre couleur et personnalité !

 

Pensez toujours sur le long terme

Une fois que vous aurez envoyé plusieurs emails de qualité à vos abonnés, vous pourrez promouvoir vos produits ou services. Attention tout de même à ne pas les harceler. Vos abonnés peuvent bien comprendre que vous tentiez de vendre, mais ils ne sont pas là pour ça en premier lieu.

Rappelez-vous que vous avez accès à leur boite de réception. Faites en sorte de conserver ce privilège. Vendre c’est bien. Conserver l’attention et la confiance de ses abonnés, c’est mieux ! Quand le moment sera venu, ils sauront vous récompenser.

Comme le dit Gary Vaynerchuk : « Give, give, give and then ask. »

Segmentez et jouez sur la pertinence

Si vous avez un grand nombre d’abonnés, ils n’ont pas tous souscrit à votre newsletter pour les mêmes raisons. Certains services d’emailing comme Mailchimp disposent d’une fonctionnalité de « segmentation » pour vous aider à classifier vos abonnés. Si quelqu’un s’inscrit sur un article de votre blog traitant de SEO, vous pouvez automatiquement lui appliquer une étiquette (ou tag en anglais) SEO afin de lui envoyer des contenus liés au référencement à l’avenir. En procédant ainsi, vous évitez d’importuner des abonnés qui ne sont pas intéressés par un sujet donné.

Conclusion

Tenir une newsletter est quelque chose qui prend du temps si on veut bien faire les choses (comme un blog en fait). Toutefois, si vous décidez de vous lancer dans cette aventure, vous créerez une véritable relation avec vos abonnés. Et ça, c’est un avantage concurrentiel énorme. Si quelqu’un vous préfère, ce n’est pas chez votre concurrent qu’il ira faire ses emplettes.

Et vous, avez-vous une newsletter ? Comptez-vous la rendre plus vivante après avoir lu cet article ?


3 lectures pour optimiser votre entreprise

24 janvier 2014

Lors de mon dernier voyage, j’ai eu le temps de faire trois lectures qui m’ont inspiré quelques réflexions et aidé à prendre des décisions pour mes entreprises. Ce sont des entrepreneurs à succès qui nous proposent leur vision et conseils de gestion et développement des affaires.

J’ai été surpris de découvrir qu’à travers ces trois ouvrages, de grands facteurs de réussite se dégagent et se confirment.

Mes lectures ont tous été réalisée grâce au iPad mini que j’ai gagné de mon ami Stéphane Tessier de InGenius. J’ai vraiment adoré ma première expérience de mon nouveau jouet ;)

 



Commandez le livre via Amazon - Tarif : 16,89$
Cliquez ici : Rework

Vous pouvez le télécharger sur iTune - Tarif : 10,95$ :
Cliquez ici
Rework – Jason Fried & David Heinemeier Hansson

Ce livre nous propose une manière efficace, plus rapide et plus facile d’atteindre le succès. Il nous explique pourquoi les plans d’affaires ne servent à rien, pourquoi ne pas prendre d’investisseurs externes et pourquoi ne pas vous attarder sur vos compétiteurs. Il tente de nous livrer que nous avons en réalité beaucoup moins de besoins que ce que nous croyons. Jason Fried prône la simplicité volontaire en entreprise, mais par-dessus tout, le travail à distance.

Pas besoin d’être un workaholic, avec des dizaines d’employés, faire des réunions… Ce qu’il faut réellement est d’arrêter de parler et passer à l’action. Des conseils émis par Jason Fried, fondateur de 37signals, une compagnie de Chicago qui à la base était une agence web, mais qui a développé la très populaire application Base Camp pour optimiser votre gestion de projets. Depuis, ils ont également lancé un CRM Highrise et deux autres applications toutes aussi lucratives les unes que les autres.

 


Commandez le livre via Amazon - Tarif : 18$
Cliquez ici : Looptail: How One Company Changed the World by Reinventing Business

Moi je l’ai acheté sur iTune -Tarif : 14,99$
Cliquez ici : Looptail – Bruce Poon Tip

Mon deuxième livre nous provient de Bruce Poon Tip, fondateur de la compagnie de voyages G Adventures. C’est un Canadien (immigrant) de Toronto qui nous raconte comment il a démarré sa compagnie avec sa carte de crédit personnelle, comment sa vision et toute sa philosophie d’affaires en sont venues à dicter et transformer toute son industrie.

Il propose et donne un sens au voyage et réussit à convertir cette vision très humaine et caritative à travers chaque voyage. Une philosophie très attirante pour des centaines de personnes à travers le monde. Il nous raconte chacune des étapes vibrantes de son parcours qu’il a démarré à partir d’une simple carte de crédit pour aujourd’hui réaliser un chiffre d’affaires de plus de 300 millions.

Comme j’oeuvre dans le même domaine avec mes voyages en petits groupes organisés, ce fut pour moi une ouverture très motivante et inspirante. Au-delà de cette complicité partagée sur la même sphère d’activité, c’est la découverte d’un entrepreneur passionné, un autre qui a décidé un jour de tout miser pour voir s’il pouvait relever son défi.

 


Commandez le livre via Amazon - Tarif : 2,99$ (ebook seulement)
Cliquez ici : How to Win at the Sport of Business: If I Can Do It, You Can Do It

Vous pouvez le commandez sur iTune également pour 2,99$
Cliquez ici : How to Win at the Sport of Business – Mark Cuban

D’accord, le titre et la couverture laissent vraiment perplexe, mais au final, ce petit livre espresso se lit rapidement et m’a accroché. Comme l’auteur a démarré avec absolument rien, il est passé par chacune des étapes difficiles qui mènent vers la réussite. Sans le vouloir, ce type de parcours me rejoint toujours un peu plus, sans rien enlever à tout autre type de cheminement.

Cuban propose dans ce livre un recueil de publications tirées de sont blogue (Mavericks). Encore une fois, ces conseils, très colorés, tirés de ses propres anecdotes, viennent entrecouper quelques autres conseils ou réflexions provenant de ses deux livres précédents et vus d’un angle bien différent mais tout aussi pertinent.
En conclusion
Je suis revenu de voyage avec les réponses à mes questions, ces trois livres m’ont donné les motivations qu’il me manquait pour prendre quelques décisions importantes pour 2014.


50 dindes et un site internet à Moisson Maskoutaine

19 décembre 2013

Dans le cadre d’un concours viral (Dinde en folie) sur les médias sociaux, Sirocco Communication aura remis des denrées alimentaires à Moisson Maskoutaine. Devant leurs besoins spécifiques, nous avons décidé de les aider davantage en leur offrant leur prochain site internet ! Le temps des fêtes est synonyme de partage et comme nous avons reçu beaucoup tout au long de l’année dans nos rencontres, nos échanges, les projets… Il est tout naturel pour nous de remettre à Moisson Maskoutaine qui en aide des dizaines d’autres.

Nous avons également fait cette petite vidéo sans prétention pour vous aider à mieux connaître l’organisme de bienfaisance de la MRC.


Comment développer une stratégie de contenu ?

19 décembre 2013

Les clés du succès pour une stratégie de contenu

Les consommateurs ont maintenant plusieurs plateformes numériques par lesquelles ils sont touchés quotidiennement. Ce sont autant de canaux de communication qui sont disponibles pour joindre votre clientèle cible. Autant qu’il y a de possibilité de création de contenu, autant il y a des risques de dérapage, d’où l’importance de recourir à une stratégie rigoureuse pour en assurer la cohérence.

Je n’ai pas le temps !

En effet, c’est beaucoup de temps et d’argent à consacrer à une stratégie de contenu, mais avez-vous les moyens de laisser vos compétiteurs le faire à votre place? Votre marque laisse déjà une empreinte numérique, pourquoi ne pas lui donner une cohérence et une stratégie avant de poursuivre au gré de vos humeurs?

Comment établir ma stratégie de marque?

D’abord, il faut déterminer la personnalité de sa marque. Le truc, c’est de faire comme s’il s’agissait d’une personne. On se demande quels seraient ses intérêts, à qui et de quoi elle parlerait, avec qui elle chercherait à s’associer, etc. Cet exercice permet de bien en cerner les caractéristiques, puis de la faire rayonner de manière cohérente sur chaque plateforme. De la même manière que vous le feriez d’un réseau à l’autre. Je partage des liens sur Twitter, j’ai un ton plus personnel sur Facebook, je publie des photos sur Instagram… L’approche et les clientèles sont différentes pour chacun, mais ça reste moi, et ma personnalité transparaît dans chaque réseau.

Une fois la stratégie mise en place, il faut déterminer comment les consommateurs se comportent sur ces différents sites et quels sont leurs besoins. De nombreuses données analytiques et statistiques nous permettent de connaître ce que les consommateurs cherchent et comment ils arrivent à votre site.

Quel canal de communication dois-je utiliser?

Il y en a plusieurs, mais ils ne sont pas tous adaptés à votre réalité interne. Certains n’utiliseront que Facebook et d’autres auront une déclinaison bien intégrée qui amène le client cible au panier d’achat. Et c’est LA raison pour laquelle nous travaillons tous aussi fort! Faire sonner le tiroir caisse, non?

N’hésitez pas à faire affaire avec un stratège qui pourra bien vous accompagner, comprendre votre réalité et essayer de l’adapter à vos besoins. Emploi Québec et la plupart des chambres de commerce proposent également des programmes d’accompagnement pour vous aider à développer votre stratégie. Cela peut valoir la peine de poser quelques questions et de possiblement recevoir une aide financière.


Savoir miser sur un contenu de qualité

19 décembre 2013

Générer du contenu c’est bien, mais un contenu de qualité c’est payant !

La multiplication des plateformes numériques a décuplé les canaux de communication entre une marque et ses consommateurs. S’ils servent les plans axés autour du storytelling et de la création de contenu, ils accentuent aussi les risques de dérapages, d’où l’importance de recourir à une stratégie rigoureuse pour en assurer la cohérence.

Comment créer un référencement organique fort ?

Peu importe la vocation de votre site (boutique en ligne, site d’entreprise, blogue), tous les mots qu’il contient sont d’une importance capitale. La rédaction web est un art en soi, puisque les textes ont une incidence certaine sur le référencement organique de votre site et sur sa visibilité dans les moteurs de recherche. Certaines agences ne font qu’offrir un service de rédaction web, car tous ne sont pas doués pour écrire et encore moins pour optimiser le contenu d’un site et obtenir une performance assurée. En plus du SEO, le contenu rédactionnel de votre site influence les besoins et les intérêts des internautes. Vous devez les attirer, les garder le plus longtemps possible sur votre site et les fidéliser.

La qualité au détriment de la quantité

Les moteurs de recherche adorent le contenu rédactionnel de qualité. Les mots-clés contenus dans votre site détermineront votre positionnement sur la toile. L’important n’est pas le nombre de mots, mais bien la qualité des mots choisis. Vaut mieux n’écrire que quelques lignes que de ne rien écrire. Les titres de page sont aussi très utiles pour obtenir un référencement adéquat. Ils doivent être courts, explicites et accrocheurs.

Écrivez-vous pour vendre ou informer ?

Comment retenir l’attention des utilisateurs sur votre site ? L’objectif principal du contenu de votre site doit être d’informer les gens et de répondre à leurs questions aussi pointues soient-elles. Il faut savoir se mettre dans la peau de l’utilisateur et déterminer la raison de sa visite sur votre site et ses attentes. Vous serez en mesure de rédiger des textes qui répondront aux besoins de vos visiteurs. N’oubliez pas d’y insérer des mots-clés pertinents et évocateurs pour votre entreprise.


Utilisez-vous le référencement payant ?

19 décembre 2013

Pourquoi recourir au référencement payant au lieu de la publicité traditionnelle?

Plusieurs entreprises jouent à la cachette sans même le savoir et sans même réaliser que l’objectif, parmi l’immensité de l’offre web qu’il y a de nos jours, n’est pas de se cacher mais bien de se faire découvrir le plus rapidement possible, avec le moins d’effort, et tout cela au bon moment.

Nous parlons donc de visibilité et de timing. Pourquoi donc? Pensons à chaque client qui cherche des informations sur votre entreprise ou veut utiliser vos services dans une journée. Il se peut qu’il soit au bureau, à la maison, en détresse, ou même à la salle de bain! Eh oui, petite statistique cocasse, près de 77 % des Québécois utilisent leur téléphone intelligent aux toilettes. Ainsi, le référencement se veut un atout indispensable pour une entreprise qui désire efficacité et rendement. Le référencement payant (SEM ou PPC) fait partie du principe de marketing par performance. Ce qui veut dire que vous payez seulement à la performance, au nombre de clics.

En plus d’augmenter soudainement le trafic sur votre site web et d’être présent au bon moment dans le processus d’achat d’un internaute, voici pourquoi le référencement payant se doit de faire partie de votre stratégie marketing :

1- Pas besoin d’investissement initial majeur. Peut faire beaucoup avec peu si votre campagne est bien construite!

2- Permet de bien contrôler votre budget selon les retombées engendrées.

3- Retour sur investissement (ROI). Vous ne payez qu’aux clics, donc en suivant quelques règles simples, vous pouvez augmenter l’efficacité de votre campagne tout en réduisant les coûts.

4- Permet de cibler directement votre clientèle cible. Cibler un internaute quand il le veut , où il le veut, au moment qu’il le veut.

5- Permet de tester différents types d’annonces en même temps et d’augmenter l’efficacité de vos campagnes selon ce qui fonctionne pour vos clientèles cibles.

6- Une manière plus rapide d’amener des clients ciblés sur votre site internet que le référencement organique (SEO).

7- Tout est mesurable et analysable! Plus question de se croiser les doigts pour que ça fonctionne, vous savez exactement combien ça rapporte.

8- Cibler localement. Vous pouvez définir comme cible un endroit exact, un code postal ou simplement une ville.

9- Flexibilité et ajustement. Vous pouvez rapidement vous ajuster et personnaliser vos campagnes grâce aux nombreuses options de Google Adwords, et ce, à toute heure de la journée.

10- Si un client potentiel entend parler de vous, que fera-t-il pour vous trouver ? Il fera une recherche sur internet :)

 

Bref, 90 % des internautes utilisent le plus grand moteur de recherche et le plus utilisé dans le monde, soit Google. Ainsi, lors d’une recherche pour de l’information sur un produit ou service, les gens utilisent instinctivement Google, alors ne vous cachez plus! Profitez de cette opportunité pour vous rendre visible avec le bon message et augmentez par le fait même le trafic sur votre site internet et vos ventes.

referencement, payant, seo, marketing

Le plus important dans toute cette aventure est de faire affaire avec un professionnel, certifié par Google. Il devra vous montrer sa licence qui est valide que pour deux ans.

 

Voici quelques outils très intéressants qui pourront vous aider :

Google Trend : http://www.google.ca/trends/

Google Think : www.google.com/think/

Google Creative Sandbox : http://www.google.com/think/creative-sandbox/

Consumer Barometer : http://www.consumerbarometer.com

Google Keyword Planner : https://adwords.google.com/KeywordPlanner

Google Help Center : https://support.google.com/adwords


Le coût d’un mauvais service à la clientèle : infographie

8 avril 2013

Connaissez-vous le coût d’un mauvais service à la clientèle ?

Et qu’est devenu le service à la clientèle de nos jours ? Nous ne parlons presque plus de service à la clientèle plutôt que d’expérience client. Les clientèles sont devenues de plus en plus éduquées, de plus en plus exigeantes et de moins en moins permissives. Les attentes sont élevées et de plus, les médias sociaux ont contribué à mettre à l’avant-plan de l’entreprise l’expérience ou le service client que vous leur offrez.

Vous le savez, l’expérience que vivra votre client avec votre marque, que ce soit par le site internet, un employé, un représentant, au téléphone… peut en faire un Succes story ou vous causer beaucoup de tors! Votre service à la clientèle est devenu une partie intégrante de votre marketing. Malheureusement, les chiffres parlent d’eux-même à cet égard.

  • 86% arrêteront de faire affaire avec vous après avoir reçu un mauvais service.
  • 51% vous donneront une seconde chance
  • Et le pire c’est que seulement 4% des gens insatisfaits vous le diront!
Et posez-vous la question, quel est votre niveau d’attentes ou de tolérance quant au service à la clientèle qu’on vous sert? Offrez-vous le service que vous aimeriez recevoir ? Analysez-vous votre expérience client? Avez-vous des clients mystères, avez-vous un processus d’amélioration en place… ? Bref pour un start-up, une PME ou tout type d’entreprise, avez-vous les moyens de ne pas vous en occuper ?

Au-delà des outils que vous adoptez pour optimiser votre expérience client (ce qui est très important pour rester compétitif), il y a ce grand et énorme facteur humain qui fera toute la différence ! Voici une infographie qui vous aidera à vous convaincre de faire plus, mieux et surtout y accorder un suivi rigoureux.
service client, expérience client